S5 Aurora Dawn - шаблон joomla Книги

La campagne de production agricole 2009-2010 coïncidant à la deuxième année de la « Grande Offensive Agricole pour la Nourriture et l’Abondance » (GOANA) a été exceptionnelle de par :

-          Les importantes quantités des semences et des engrais minéraux subventionnés mises à la disposition des producteurs de la région.

-          Un hivernage très précoce, caractérisé par une bonne répartition spatio-temporelle des pluies sans pause pluviométrique préjudiciable au développement des cultures et une fin de saison pluvieuse normale.

-          Un parasitisme local maintenu au seuil de tolérance grâce aux interventions des UPV et des CLV.

Le présent chapitre  fait l’état :

-          du déroulement de la campagne de production agricole

-          des résultats de production obtenus

-          des recommandations pour les campagnes futures.

Mais il sera difficile pour cette année de faire des comparaisons à cause du morcèlement de la région. Le nouveau département de Guinguinéo ne pèse pas lourd sur l’échiquier régional alors que le département de Kaffrine constituait avec celui de Nioro le vivier de la région.

 

RESULTATS DEFINITIFS DE LA CAMPAGNE AGRICOLE 2009/2010

La culture céréalière est la prédilection du département de Nioro car étant le principal producteur du mil et du maïs et le seul producteur du riz. En effet, sur une surface cultivée de 70 470 ha, soit 52% de celle de la région, le département de Nioro a produit plus de 65% de la production régionale en mil. En ce qui concerne la culture du maïs, la production représente 92,2% de la production régionale sur une superficie faisant 73,3%.

Par contre, le département de Kaolack est de loin le plus gros producteur des sorgho en produisant plus des ¾ de la production régionale.

En ce qui concerne les cultures industrielles, le département de Nioro s’est encore distingué en produisant plus de la moitié de la production d’arachide et la totalité de celle du coton de la région.  Il est également le principal producteur de manioc mais sérieusement concurrencé par le département de Kaolack.

Par contre, c’est dans la culture de pastèque que les départements de Kaolack et de Guinguinéo se sont mieux distingués avec respectivement 38.2% et 33.5% de la production

Pour cette campagne agricole 2009/2010, le département de Nioro a tenté l’expérience de 2 nouvelles cultures de tournesol et de voandzou.

La Région a une autosuffisance céréalière en  2010 de 12 mois d’autonomie contre 21 mois en 2009 ce qui explique le potentiel agricole de l’ex département de Kaffrine. Mais le département de Nioro continue toujours de jouer son rôle de grenier de la région en ayant une autonomie de 24 mois.


 

Superficie, Rendement et Production des cultures céréalières en  2009/2010

 

Guinguinéo

Kaolack

Nioro

Total

Mil

SUP(Ha)

16 885

49 465

70 470

136 820

RDT(Kg/Ha)

433

588

969

765

PROD(T)

7 308

29 084

68 289

104 680

Sorgho

SUP(Ha)

353

13 561

2 053

15 966

RDT (Kg/Ha)

400

548

1 083

614

PROD(T)

141

7 434

2 222

9 797

Mais

SUP(Ha)

525

7 164

21 117

28 806

RDT (Kg/Ha)

250

640

2 635

2 096

PROD(T)

131

4 588

55 650

60 369

Riz

SUP(Ha)

-

-

583

583

RDT (Kg/Ha)

-

-

1 833

1 833

PROD(T)

0

0

1069

1069

Source: DRDR Kaolack/DSA/DAPS


Superficie, Rendement et Production des cultures industrielles et rentes en 2009/2010

Guinguinéo

Kaolack

Nioro

Total

Arachide huilerie

SUP(Ha)

15 595

44 116

87 291

147 001

RDT (Kg/Ha)

985

872

1 118

1 030

PROD(T)

15 358

38 465

97 585

151 408

Coton

SUP(Ha)

-

-

47

47

RDT (Kg/Ha)

-

-

674

674

PROD (T)

-

-

32

32

Manioc

SUP (Ha)

1 000

1 500

1 684

4 184

RDT (Kg/Ha)

7 000

6 000

8 000

7 044

PROD (T)

7 000

9 000

13 476

29 476

Pastèque

SUP (Ha)

500

570

422

1 492

RDT (Kg/Ha)

20 000

20 000

20 000

20 000

PROD   (T)

10 000

11 391

8 439

29 830

Source: DRDR Kaolack/DSA/DAPS


Superficie, Rendement et Production des cultures industrielles et de rentes en 2009/2010

Guinguinéo

Kaolack

Nioro

Total

Aubergine

SUP (Ha)

100

198

857

1 155

RDT (Kg/Ha)

10 000

10 000

15 000

13 711

PROD  (T)

1 000

1 975

12 855

15 830

Tomate

SUP (Ha)

-

592

712

1 309

RDT (Kg/Ha)

-

20 000

20 000

20 000

PROD  (T)

-

11 840

14 336

26 176

Bissap

SUP (Ha)

16

168

323

507

RDT (Kg/Ha)

300

300

400

364

PROD  (T)

5

50

129

184

Source: DRDR Kaolack/DSA/DAPS


Superficie, Rendement et Production des cultures industrielles et autres cultures en 2009/2010

 

Guinguinéo

Kaolack

Nioro

Total

Sésame

SUP (Ha)

83

1 200

1 353

2 636

RDT (Kg/Ha)

164

300

300

296

PROD (T)

14

360

406

780

Niébé

SUP (Ha)

1 776

1 007

729

3 512

RDT (Kg/Ha)

600

208

580

483

PROD   (T)

1 066

209

423

1 698

Voandzou

SUP(Ha)

-

-

29

29

RDT (Kg/Ha)

-

-

400

400

PROD(T)

-

-

12

12

Tournesol

SUP(Ha)

-

-

123

123

RDT (Kg/Ha)

-

-

500

500

PROD (T)

0

0

62

62

Source: DRDR Kaolack/DSA/DAPS


 Disponibilité céréalière par département en 2009/2010

 

Guinguinéo

Kaolack

Nioro

total

mil (en tonne)

6 212

24 721

58 046

88 979

Sorgho (en tonne)

120

6 319

1 889

8 328

mais(en tonne)

111

3 900

47 303

51 314

Riz (en tonne)

-

-

591

591

Total

6 443

34 940

107 829

149 212

population 2010

104 199

400 054

291 658

795 911

besoins

19 277

74 010

53 957

147 244

taux couvert

33

47

200

280

mois autonome

4

6

24

12

Source : DRDR Kaolack/DSA/DAPS (modifiée avec population SRSD/Kaolack


CONCLUSION

Les résultats extrêmement encourageants obtenus grâce à la GOANA et à la bonne pluviométrie doivent pousser l’Etat à maintenir les efforts consentis pour la campagne de production agricole 2009-2010 mais surtout en améliorant la qualité des semences et les quantités d’engrais, le calendrier et le dispositif de mise en place et de distribution des intrants agricoles. Pour la qualité des semences, celles du mil et de l’arachide dans une  moindre mesure ont été décriées  par les producteurs. Les grains de mil mis en place ont été inaptes dans la plupart des points de chute et leur objectif a été détourné au profit de la consommation des ménages. Une attention particulière devra être accordée aux commandes de semences de nos Opérateurs agréés en provenance des pays limitrophes. En ce qui concerne les subventions accordées au programme agricole, dans la mesure où il n’existe pas au niveau des opérateurs des quantités de semences appréciables de bonne qualité, Il serait plus bénéfique d’orienter toute la subvention dans l’achat des engrais  qui demeurent le principal facteur limitant du développement de notre agriculture. La mise en place des intrants doit démarrer en Avril et les distributions au début du mois de Mai. Un calendrier strict de mise en place de chaque intrant devra être imposé à chaque opérateur agréé en tenant compte des zones d’accès difficile. Ce calendrier devra être connu des DRDR pour un suivi conséquent.

L’organisation de circuits de commercialisation et la fixation des prix au producteur au démarrage de chaque campagne de production agricole  encourageraient les producteurs à mieux s’approprier de la GOANA pour les prochaines campagnes agricoles.

La maitrise de l’eau par des aménagements hydro agricoles permettrait aux agriculteurs de travailler tout au long de l’année et d’améliorer leur condition de vie.

L programme d’équipement de la GOANA est certes appréciable, mais il faudra une plus grande offensive pour remplacer le matériel agricole qui est en état de vétusté avancée.

La dégradation des terres  nécessite un vaste programme de restauration.

La salinisation des terres qui progresse inexorablement mérite à son tour une attention particulière


 

debug

This is the default debug module style.