S5 Aurora Dawn - шаблон joomla Книги

 

L’Agriculture

Le secteur agricole constitue la branche dominante de l’activité économique de la région de Kaolack en occupant environ 75% de la population

L’agriculture kaolackoise, à l’instar de celle de toutes les autres régions du Sénégal, est caractérisée par une forte dépendance à la pluviométrie et une faiblesse du paquet technologique des producteurs. Elle est assurée, en grande partie, par de petits exploitants, qui cultivent la terre sur des régimes fonciers traditionnels et pratiquent des assolements traditionnels. Les principales spéculations y sont : l’arachide, le mil souna, le sorgho, le maïs, le niébé, le riz, le sésame, le coton, les pastèques, le fonio et les cultures maraîchères ; avec l’arachide comme produit dominant des cultures industrielles.

Si l’agriculture de la région a connu une stagnation dans les années précédentes, cette situation tend à s’améliorer. Ces dernières années on note une augmentation remarquable, à la fois des superficies cultivées, de la production et des rendements pour la plupart des produits agricoles. Cette situation est certainement dues au lancement, par les autorités du pays, de  nombreux projet d’appui à l’agriculture tels que la Grande offensive agricole pour la nourriture et l’abondance (GOANA), le projet d'Appui aux filières Agricole (PAFA), etc.

Il faut toutefois noter que, malgré les améliorations connues, le secteur agricole de la région reste confronté à des difficultés liées à la commercialisation de ses produits.

L’industrie

Le tissu industriel de la région est un peu épais mais reste tout de même acceptable par rapport aux secteurs industriels des autres régions du Sénégal. Il est composé de la Société Nationale de Commercialisation des Oléagineux du Sénégal (SONACOS/Lyndiane) devenue aujourd’hui SUNEOR, produisant de l’huile végétale, de la Nouvelle Société des Salins du Sine Saloum, de l’Industrie sénégalaise du Cycle (ISENCY), spécialisée dans le montage de bicyclettes et de cyclomoteurs, de la Société Africaine de Savonnerie MAHAWA (SASMA), produisant des savons et de la Société de Développement des Fibres Textiles (SODEFITEX). La région a hérité de la zone industrielle de Kahone jadis appartenant à la région de Fatick (Sénélec, Sotexka, …). 

L’artisanat

Le secteur artisanal de Kaolack peut être scindé en trois (3) catégories d’artisans à savoir:

  • Les artisans de production (tailleurs, menuisiers, maçons…) ;
  • Les artisans d’art (maroquiniers, bijoutiers, peintres d’art, sculpteurs…) ;
  • et enfin les artisans de service (coiffeurs, mécaniciens, électriciens, plombiers, tourneurs, fondeur…).

Les artisans de la région gèrent un village artisanal très bien fréquenté et sont inscrits à la Chambre de métiers de la région. L’artisanat constitue un secteur très important pour la région dans la mesure où  il constitue un bon stimulant pour le tourisme de celle-ci.



Répartition des établissements privés et publics par secteur d'activité

  Nombre total d'établissements   6 160   100%
  Agriculture   1232      25%
  Industrie     987      65%
  Commerce   2098      24%
  Construction (BTP)   1876      19%

 

 


 

debug

This is the default debug module style.