S5 Aurora Dawn - шаблон joomla Книги

RIZ

Grace à une approche chaine de valeur (producteurs, riziers, importateurs, banquiers, SAED, administration centrale....), un protocole d’accord visant à promouvoir la commercialisation de riz blanc local a été conclu. C’est sous la supervision du ministère en charge du commerce et de la promotion des produits locaux, en présence de la SAED, du Comite Interprofessionnel du Riz (CIRIZ), des commerçants-importateurs de l’UNACOIS, de la BNDE.......La cérémonie de signature a eu lieu le 20 mars 2015, sous la présidence effective du ministre du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des Pme Alioune SARR.

A travers le protocole, les différentes parties se sont engagées à acheter toute la production de riz du pays. Pour appuyer ce dispositif, le ministre annonce qu`a partir de 2016, les importations de riz seront limitées a 500 000 tonnes par an.

« Cet événement constitue une étape importante dans la résolution de la lancinante question de la commercialisation du riz local. Pour réussir le pari de l`autosuffisance alimentaire, la question de la commercialisation devra nécessairement être réglée en amont, car les exigences du marché d’aujourd’hui prouvent qu’il faut bien vendre avant de produire » a relevé le ministre Alioune SARR.

Le ministre a exhorté également les populations à consommer davantage le riz sénégalais « dont la qualité organoleptique et nutritionnelle est sans commune mesure comparativement au riz importé ».

Dans un premier temps, un déstockage de 8400 tonnes en souffrance dans la Vallée a été effectué grâce à la matérialisation des engagements pris par les différentes parties, dans le cadre du protocole d’accord signé le 30 janvier 2015 à Saint-Louis.

Les importateurs et commerçants se sont mobilisés pour enlever 2160 tonnes en payant comptant un montant global de 486 millions de Cfa. Ils se sont ensuite répartis le stock résiduel, lequel après les vérifications effectuées, était arrêté à 3375 Tonnes. Ainsi, l’ensemble du riz qui était en souffrance dans la vallée a été acheté grâce à des prêts « à un taux d`intérêt de 7% » a souligné le secrétaire général de la BNDE Moustapha DIOP qui a réitéré l’engagement à accompagner les acteurs riziers dans leur quête de financement.

Les différents acteurs de la filière rizicole ont salué le protocole d’accord. Les importateurs distributeurs de riz, ont manifesté leur engagement et leur disponibilité à accompagner l’État, en vue de l’atteinte des objectifs dans les délais prévus.

De son coté, le Secrétaire général de l`Union des commerçants et industriels du Sénégal (UNACOIS) a assuré que les prix du riz ne vont pas augmenter puisqu’ils sont homologués. Pour sa part, le directeur général de la Société d`Aménagement des terres du Delta (SAED) a rassuré que sa structure assumera tous ses engagements techniques. Saliou SARR président du Comité Interprofessionnel de la Filière du Riz s’est dit « convaincu que le protocole va contribuer à résoudre les problèmes des producteurs et industriels du riz ».

debug

This is the default debug module style.