S5 Aurora Dawn - шаблон joomla Книги

Riziere

Dans le but d’atteindre l’autosuffisance alimentaire, le Sénégal peut bien compter sur la valorisation des semences paysannes. Du moins, c’est l’avis de Cheikh Alassane Sall, chercheur à l’Isra, qui s’exprimait hier mardi 31 mars à Dakar. C’était en marge du séminaire national sur la promotion du droit à la sécurité alimentaire via un processus participatif de renforcement des réseaux paysans, axé sur la valorisation du patrimoine semencier local.

«La valorisation des semences paysannes peut aider le Sénégal à atteindre son autosuffisance alimentaire» a laissé entendre hier Cheickh Alassane Sall, chercheur à l’ISRA.  Pour l’expert, l’Etat doit mettre les moyens et les mesures d’accompagnement nécessaires pour atteindre l’autosuffisance alimentaire.  Il estime que la semence doit représenter toute une variété améliorée et adaptée au contexte environnemental, économique et social dans la mesure où c’est toute une démarche logique nécessitant d’utiliser la biodiversité végétale. A savoir des processus de conservation.

«Pour réussir la sécurité alimentaire, il faut que tout un chacun puisse avoir accès à la nourriture. Ce, en produisant, en distribuant et en commercialisant de la semence d’une bonne qualité, d’où il faudrait une certification », indique-t-il. Le représentant de la FAO, Oumar Diouf, a par ailleurs souligné que la biodiversité cultivée et l’autonomie semencière en agriculture sont aujourd’hui menacées avec la promotion d’une nouvelle révolution verte en Afrique. Il a appelé les autorités et les différents acteurs à accorder une plus grande importance aux semences.

Le séminaire vise entre autres à sensibiliser, informer les organisations paysannes, les autorités locales et les chercheurs sur la sécurité alimentaire, etc. Il est organisé par l’association sénégalaise des producteurs de semences paysannes, en collaboration avec Osiwa, et d‘autres structures nationales et internationales. Il fait suite aux deux journées de lancement (17 et 18 mars dernier) et aux deux séminaires tenus dans les régions de Fatick et Vélingara en Août et Décembre 2014.

debug

This is the default debug module style.