S5 Aurora Dawn - шаблон joomla Книги

fiara2015_1

L’édition 2015 de la foire internationale de l’agriculture et des ressources animales (Fiara) a ouvert ses portes hier jeudi, au Centre international du commerce extérieur du Sénégal (Cices). Aminata Mbengue Ndiaye, ministre de l’Elevage et Moustapha Lô Diatta l’ont officialisé.

Aminata Mbengue Ndiaye, ministre de l’Elevage et des productions animales, en compagnie du secrétaire d'Etat à l'accompagnement et à la mutualisation des organisations paysannes, Moustapha Lô Diatta, ont ouvert hier jeudi, la 16e édition de la Foire internationale de l'agriculture et des ressources animales (Fiara) au Centre international du commerce extérieur du Sénégal (Cices).

L’édition 2015, qui prend fin le 12 avril prochain a démarré timidement mais porteur d’espoir pour les exposants sur pieds. La présente édition qui promeut les politiques d'autosuffisance en riz et en céréales locales au Sénégal et dans les pays de l'Union économique monétaire ouest africaine (Uemoa) laisse entrevoir la présence massive des riziculteurs sénégalais.

Boubacar Cissé président de la Fiara dira, «Nous sommes engagés à promouvoir le consommé local mais il faudrait que l’Etat s’y investit davantage».

«Nous nous régissons de l’engagement des Organisations paysannes à travers le Programme d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise (Pracas) qui est un programme phare du Plan Sénégal Emergent (Pse). Nous sommes convaincus qu’avec ces organisations paysannes nous arriverons à atteindre les objectifs du Pracas. Aujourd’hui il faudrait qu’on les implique davantage. Et ce qui va être fait, notamment les réformes pour conduire les projets phares du Pse», a dit Moustapha Lô Diatta, secrétaire d’Etat à l'accompagnement et à la mutualisation des organisations paysannes, à l’ouverture de la Fiara. «Nous renouvelons notre confiance aux organisations paysannes et nous allons continuer à les accompagner pour atteindre l’autosuffisance en riz tel que fixé par le chef de l’Etat», a indiqué M. Diatta.

Réagissant par rapport à la commercialisation du consommé local Aminata Mbengue Ndiaye a appelé tous les acteurs à s’investir dans la promotion du riz local notamment les femmes, les médias, les communicateurs traditionnels et l’Etat pour la vulgarisation de la production locale et surtout la transformation de nos produits locaux. «Nous encourageons les initiateurs de la Fiara pour avoir mené ce combat de la promotion du consommé local. A côté de ceux là, l’Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (Unacois) entre autres», a-t-elle fait savoir.

debug

This is the default debug module style.