S5 Aurora Dawn - шаблон joomla Книги

Introduction

Au Sénégal, l’agriculture demeure l’une des principales activités économiques surtout en milieu rural. En effet, elle occupe plus de 65% de la population active sénégalaise. Son développement s’oppose cependant à plusieurs problèmes d’ordres structurels et conjoncturels. L’Etat a entrepris depuis 2000, d’importants programmes de relance de certaines filières, la diversification et l’intensification des productions agricoles, basée sur la promotion d’un certain nombre de cultures susceptibles de concilier la satisfaction des besoins vivriers intérieurs et la conquête du marché extérieur grâce à la haute valeur ajoutée des produits transformés. En 2008, l’Etat du Sénégal avait mis en place la Grande offensive Agricole pour la Nourriture et l’Abondance (GOANA). Celle-ci s’était fixée comme objectif d’assurer une sécurité alimentaire par la relance de la production agricole. Cette volonté politique s’est manifestée par l’adoption en 2010 du Programme National d’Investissement Agricole  (PNIA). Le Plan Sénégal Emergent (PSE) accorde une importance particulière à l’agriculture. Ceci se justifie par la mise en place du Programme de relance et d’accélération de la cadence dans l’agriculture (PRACAS).

Le présent chapitre va faire l’état :

  1. de la préparation de la campagne 2013/2014;
  2. du déroulement de la campagne de production agricole;
  3. de la commercialisation de l’arachide.

1. La préparation de la campagne 2013/2014

La mise en place d’ un comité régional de supervision, de contrôle et de suivi des opérations de mise en place et de cession des intrants, du matériel agricole et de la commercialisation pour la campagne agricole, des comités départementaux et des comités locaux au niveau des arrondissements par le gouverneur de la région, les préfets et les sous-préfets permettra de garantir le bon déroulement de la campagne agricole. Ces commissions suivent et coordonnent la réception et la cession des intrants et du matériel agricole, veillent sur leur sécurité et leur qualité et rendent compte chaque semaine au Ministre de l'Agriculture de l'état d'avancement des opérations. C’est à ce titre qu’il a été mis à la disposition du milieu rural des semences et des fertilisants pour la campagne agricole 2013/2014.

 

1.1. La mise en place des semences

L’Etat, grâce à sa politique de subvention, a rendu possible l’accès aux semences dont la distribution a été bien assurée par les comités mis en place. Ces comités ont vendu aux paysans 8 912,05 tonnes d’arachide en coque et 575,047tonnes de céréales. Plus de 49% des semences d’arachides ont été acheté dans le département de Nioro et les 52% de celle des céréales.

 

 Situation des semences de la campagne 2013/2014

Spéculation

Guinguinéo

Kaolack

Nioro

Région

Arachide

Prévu (T)

1 756,00

3 230,00

5 113,00

10 099

Reçu (T)

1 756,00

3 222,85

5 144,80

10 123,65

Vendu (T)

1 127,00

2 665,95

5 119,10

8 912,05

Maïs local(T)

Prévu

40

90

194

324

Reçu

40

83

194

317

Vendu

36,92

79,987

194

310,907

Maïs Hybride(T)

Prévu

0

30

100

130

Reçu

0

18

102

120

Vendu

0

0,899

33,24

34,14

Sorgho local

Prév

13

17

22

52

Reçu

12,94

6

22

40,94

Vendu

10,58

5,04

22

37,62

Sorgho hybride (T)

Prév

4,2

14,2

0

18,4

Reçu

4,2

14,2

0

18,4

Vendu

0,167

4,22

0

4,4

Riz(T)

Prév

3

9

18

30

Reçu

3

9

18

30

Vendu

0,4

2,73

3,82

6,95

Niébé(T)

Prév

90

70

70

230

Reçu

90

70

70

230

Vend

67,95

43,08

70

181,03

Sésame(T)

Prév

3

3

1

7

Reçu

0

0

0

0

Vendu

0

0

0

0

Source: DRDR Kaolack

 

1.2. La mise en place des fertilisants

Les fertilisants permettent entre autres d’améliorer la structure du sol, d’augmenter la capacité du complexe argilo-humique et de stocker les éléments nutritifs. La distribution des fertilisants obéit aux mêmes règles que celle des céréales.

Ces fertilisants aident les sols à retrouver leur fertilité d’antan, favorable à un meilleur rendement de la production agricole. Les types d’engrais sélectionnés pour la campagne 2013/2014 sont : «Â 6.20.10 », «Â 15.10.10 », «Â 15.15.15 » et «Â Urée ».

 

Situation de fertilisants distribués de la campagne 2013/2014

Fertilisant

Nioro 

Kaolack 

Guinguinéo 

Région 

6.20.10 (T)  

Prév

1870

1350

660,3

3880,3

Reçu

1830

1390

639,7

3859,45

Vend

1830

1376

573,9

3780,3

15.10.10 (T)  

Prév

880

790

280

1950

Reçu

870,5

720

259,3

1849,8

Vendu

870,5

457

237,15

1565,1

15.15.15 (T)  

Prév

1660

320

40

2020

Reçu

1572

320

40

1932

Vend

1503,15

320

40

1863,15

Urée(T)  

Prévu

1904

560

420

2884

Reçu

1893,8

558

395

2846,6

Vend

1789

204

188,1

2180,65

Source: DRDR Kaolack

 

Il est remarqué que pour la totalité des engrais les quantités données en prévision dépassent celles effectivement reçues. Il s’ajoute à cela le fait que la totalité des semences reçues n’ont pas pu être écoulées.

 

Evolution de la pluviométrie des années 2013/2014

Stations

Cumul 2013-2014

Cumul 2012-2013

Ecarts

H(mm)

Nj

H (mm)

Nj

H (mm)

Nj

Département de Kaolack 

Kaolack DRDR

725,1

39

788,8

50

-63,7

-11

Kaolack Météo

804,2

56

866,9

68

-62,7

-12

Gandiaye

766,3

46

592,4

57

173,9

-11

Ndoffane

748,6

46

968,6

60

-220

-14

NDiédieng

915,8

36

719,9

57

195,9

-21

Ndiaffate

808,6

49

918,5

55

-109,9

-6

Latmingué

599,3

40

777,9

50

-178,6

-10

Keur Socé

966,8

43

810,6

51

156,2

-8

Thiaré

999,2

44

1062,1

55

-62,9

-11

Ndiébel

1073,9

36

1210,7

42

-136,8

-6

Département de Guinguinéo 

Guinguinéo

959,1

39

980

55

-20,9

-16

Nguélou

765,1

39

694,1

35

71

4

Mboss

797,9

41

702,6

56

95,3

-15

Ourour

609,4

36

1045,3

49

-435,9

-13

Gagnick

705

36

1119,6

54

-414,6

-18

Ngathie

795,4

40

821

54

-25,6

-14

Département  de Nioro du Rip 

Nioro Météo

763,8

55

899,4

64

-135,6

-9

Nioro SDDR

663,6

46

892,7

55

-229,1

-9

Médina Sabakh

785,3

48

1339,4

56

-554,1

-8

Paoscoto

634

47

741,1

65

-107,1

-18

Wack Ngouna

865,5

45

908,4

56

-42,9

-11

Prokhane

771,6

48

1019

59

-247,4

-11

Keur Maniables

776

39

894,1

50

-118,1

-11

Taïba Niassène

844,9

53

1139

65

-294,1

-12

Kaymor

855,3

37

977,7

57

-122,4

-20

Saboya

859

47

1045,5

57

-186,5

-10

Source : DRDR Kaolack

 

La pluviométrie a connu globalement une baisse au moment de la campagne 2013/2014. En effet, à l’exception de la zone de Nguélou qui est dans le département de Guinguinéo, toutes les autres zones ont vu leur niveau de pluviométrie baisser.

 

2. Le déroulement de la campagne agricole 2013/2014

La culture céréalière dans la région de Kaolack concerne essentiellement le mil, le sorgho, le maïs et le riz. Les productions de mil et de maïs sont plus importantes dans le département de Nioro. Ainsi, le département de Nioro est le principal producteur de la région pour ces céréales. En effet, sur une superficie totale de 104 406 ha et de 26 433 ha consacrée respectivement à la culture du mil et du maïs dans la région, Nioro occupe 43% des surfaces consacrées à la culture du mil et 72% des surfaces cultivées pour le maïs avec un rendement nettement plus important que pour les deux autres départements de la région (1018 kg/ha contre 1004 kg/ha pour Guinguinéo et 782 kg/ha pour Kaolack).

Cependant, il est noté que la culture du riz n’est présente que dans les départements de Kaolack et Nioro. En effet, la culture du riz est totalement absente du département de Guinguinéo.

Concernant la culture du sorgho, c’est le département de Nioro qui prend le devant fournissant près de neuf dixième de la production de la région suivi du département de Kaolack et de Guinguinéo.


Superficie, Rendement et Production des cultures céréalières en 2013/2014

Spéculation

Guinguinéo

Kaolack

Nioro

Région

Mil

Sup (ha)

19 535

39 636

45 235

104 406

Rdt (Kg/ha)

1 004

782

1 018

926

Prod(T)

19 613

30 995

46 049

96 658

Sorgho

Sup (ha)

119

2 653

1 017

3 789

Rdt (Kg/ha)

860

728

1 500

939

Prod(T)

102

1 931

1 526

3 559

MaÏs

Sup (ha)

955

6 564

18 914

26 433

Rdt(Kg/ha)

309

773

2 620

2 078

Prod(T)

295

5 074

49 555

54 924

Riz

Sup (ha)

0

250

442

692

Rdt (Kg/ha)

0

2 500

2 000

2 181

Prod(T)

0

625

884

1 509

Source: DRDR Kaolack/DSDIA/DAPS

 

Au niveau des cultures industrielles, le département de Nioro s’est distingué en produisant plus de la moitié de la production arachidière (56%), la totalité de celle du coton et plus du tiers de celle du manioc (36%) de la région. Le département de Nioro produit aussi la totalité de la production en tomate (4 180 t) de la région de Kaolack.

Le département de Guinguinéo est le premier producteur de manioc de la région avec 64% de la production régional.

Le département de Kaolack s’est plus spécialisé dans les productions de pastèque et d’aubergine. En effet, il est le premier producteur de la région en pastèque et en aubergine avec respectivement 85% et 96% de la production régionale.

 

Superficie, Rendement et Production des cultures industrielles et rentes selon le département en 2013/2014

Spéculation

Guinguinéo

Kaolack

Nioro

Région

Arachide huilerie

Sup (ha)

20 439

40 580

61 226

122 245

Rdt (Kg/ha)

651

779

932

834

Prod(T)

13 306

31 612

57 063

101 980

Coton

Sup (ha)

-

-

109

109

Rdt (Kg/ha)

-

-

640

640

Prod(T)

-

-

70

70

Manioc

Sup (ha)

180

-

33

213

Rdt (Kg/ha)

7493

-

22500

9 818

Prod(T)

1 349

-

743

2 091

Pastèque

Sup (ha)

238

1 385

139

1 762

Rdt (Kg/ha)

9600

20000

20000

18 595

Prod(T)

2 285

27 700

2 780

32 765

Aubergine

Sup (ha)

-

1581

58

1 639

Rdt (Kg/ha)

-

15000

15000

15 000

Prod(T)

-

23 715

870

24 585

Tomate

Sup (ha)

-

-

54

54

Rdt (Kg/ha)

-

-

14 000

14 000

Prod(T)

-

-

756

756

Bissap

Sup (ha)

19

84

-

103

Rdt (Kg/ha)

600

500

-

518

Prod(T)

11

42

-

53

Source: DRDR Kaolack/DSDIA/DAPS

 

L’analyse du tableau 17 montre qu’au niveau de la région de Kaolack, les départements de Nioro et de Guinguinéo sont les seuls à couvrir leur besoin en céréales au courant de la campagne 2012/2013 avec respectivement 18 mois et 11 mois d’autonomie. Le département de Kaolack par contre n’a que 4 mois d’autonomie durant cette campagne.

 

 Disponibilité céréalière par département en 2013/2014

Guinguinéo

Kaolack

Nioro

Total

Mil(T)

19 613

30 995

46 049

96 658

Sorgho (T)

102

1 931

1 526

3 559

Maïs (T)

295

5 074

49 555

54 924

Riz (T)

625

884

1 509

Population

115 183

488 765

356 927

960  875

Besoins (T)

20 499

86 288

63 109

169 896

Taux couverture en %

96

43

152

90

Autonomie (Mois)

11

4

18

10

Source : DRDR Kaolack

 

Programme de multiplication de semences 2012-2013

Espèces

Superficie déclarée (ha)

Superficie réelle (ha)

Poids homologué(T)

Arachide

7862,9

5756,56

6488,15

Mil

1434

1067,26

1 067,26

Niébé

136

105,24

52,62

Maïs

2807

2247,664

3 164,49

Sorgho

190

135,88

135,88

Sésame

3

3

0,75

Riz

2

0,5

0,25

Bissap

1

0

 

Total

12435,9

9316,104

 

Source : DRDR Kaolack

 

3. La commercialisation de l’arachide 2013/2014

Le tableau ci-dessous donne la situation des stocks de graines d’arachide réceptionnées au niveau de la région de Kaolack pour la commercialisation de l’année 2013.

 

Cumul des stocks de graines d’arachide

Suneor

Novasen

Total

Net départ

20.663T203

22.722T389

43.385T592

Net arrivé

19.815T114

22.422T760

42.157T874

Abattement

147T524

1.299T668

1.447T192

Net Crédité

19.679T640

21..043T092

40.722T732

Source : DRDR Kaolack

 

 

debug

This is the default debug module style.